Aurore Boréale

aurore boreale

Qu’est ce qu’une aurore boréale ?

Les brillantes lumières dansantes des aurores sont en fait des collisions entre des particules chargées électriquement du soleil qui pénètrent dans l’atmosphère terrestre. Les lumières sont vues au-dessus des pôles magnétiques des hémisphères nord et sud. Ils sont connus sous le nom d’aurore boréales, aurore polaire, lumière du nord au nord et d’aurore australe au cercle polaire sud.
Les aurores apparaissent dans de nombreuses couleurs bien que le vert pâle et le rose soient les plus courants. Des nuances de rouge, jaune, vert, bleu et violet ont été signalées. Les lumières apparaissent sous de nombreuses formes, des taches ou des nuages ​​​​de lumière dispersés aux banderoles, aux arcs, aux rideaux ondulants ou aux rayons de tir qui illuminent le ciel d’une lueur étrange.

On parle d’aurore boréale mais on les appelle aussi parfois : aurore polaire, aurora borealis, tempête solaire boréale, northern light, lumière du nord, lumière dansante, aurore australe dans l’hémisphère sud.

aurore boreale

Quelles sont les causes des aurores boréales ?

Les aurores boréales sont en fait le résultat de collisions entre des particules gazeuses dans l’atmosphère terrestre avec des particules chargées libérées de l’atmosphère solaire. Les variations de couleur sont dues au type de particules de gaz qui entrent en collision. La couleur aurorale la plus courante, un vert jaunâtre pâle, est produite par des molécules d’oxygène situées à environ 60 miles au-dessus de la terre. Les aurores rares et entièrement rouges sont produites par l’oxygène à haute altitude, à des hauteurs allant jusqu’à 200 milles. L’azote produit des aurores bleues ou rouge violacé.

Le lien entre les aurores boréales et l’activité des taches solaires est suspecté depuis environ 1880. Grâce aux recherches menées depuis les années 1950, nous savons maintenant que les électrons et les protons du soleil sont soufflés vers la terre par le « vent solaire ». (Remarque : 1957-58 était l’Année géophysique internationale et l’atmosphère a été étudiée de manière approfondie avec des ballons, des radars, des fusées et des satellites. en Suéde plusieurs études travaillent sur les aurores.

La température au-dessus de la surface du soleil est de plusieurs millions de degrés Celsius. A cette température, les collisions entre molécules de gaz sont fréquentes et explosives. Les électrons et les protons libres sont éjectés de l’atmosphère du soleil par la rotation du soleil et s’échappent par des trous dans le champ magnétique. Soufflées vers la terre par le vent solaire, les particules chargées sont en grande partie déviées par le champ magnétique terrestre. Cependant, le champ magnétique terrestre est plus faible aux deux pôles et, par conséquent, certaines particules pénètrent dans l’atmosphère terrestre et entrent en collision avec des particules de gaz. Ces collisions émettent de la lumière que nous percevons comme les lumières dansantes appelées aurores boréales du nord (et du sud).

Les lumières de l’Aurore boréale s’étendent généralement de 80 kilomètres à 640 kilomètres au-dessus de la surface de la terre.

Quel est le meilleur endroit pour observer les aurores boréales ? Ou aller pour voir des aurores boréales ?

Les aurores boréales peuvent être vues dans l’hémisphère nord ou sud, dans un ovale de forme irrégulière centré sur chaque pôle magnétique. Les lumières sont appelées « Aurores boreales » au nord et « Aurores australes » au sud. Les scientifiques ont appris que dans la plupart des cas, les aurores boréales et australes sont des images semblables à des miroirs qui se produisent en même temps, avec des formes et des couleurs similaires.

Le Groenland, La Suéde, la Norvège, L’Islande, le Danemark, la Russie en Sibérie, la Finlande, les pays autour du cercle polaire sont des lieux privilégiés pour voir des aurores boréales durant la saison.

Les aurores australes ne sont pas souvent observées car elles sont concentrées dans un anneau autour de l’Antarctique et du sud de l’océan Indien, des régions peu accessibles et inhabitées.

Les zones qui ne sont pas sujettes à la « pollution lumineuse » sont les meilleurs endroits pour surveiller les lumières du nord et en faire des photos. Les régions du nord, dans les petites collectivités, ont tendance à être les meilleures.

Quelle est la saison des aurores boréales ?

Les chercheurs ont également découvert que l’activité aurorale est cyclique, culminant environ tous les 11 ans. La prochaine période de pointe est 2024. En Europe du nord les aurores boréales sont visibles de fin septembre à mars.
L’hiver dans le nord est généralement une bonne saison pour voir les lumières. Les longues périodes d’obscurité et la fréquence des nuits claires offrent de nombreuses bonnes occasions d’observer les aurores. Habituellement, le meilleur moment de la nuit (par temps clair) pour surveiller les affichages auroraux est minuit local. Pour prendre des photos d’aurore il est de bon ton de se placer dans la meilleur saison pour en faire une belle quantité.

Légendes des aurores boréales dans le monde

« Aurora borealis », les lumières de l’hémisphère nord, signifie « l’aube du nord ». « Aurora australis » signifie « aube du sud ». Dans les mythes romains, Aurora était la déesse de l’aube. De nombreux groupes culturels ont des légendes sur les lumières. À l’époque médiévale, les occurrences d’expositions aurorales étaient considérées comme des signes avant-coureurs de guerre ou de famine. Les Maoris de Nouvelle-Zélande partageaient la conviction avec de nombreux peuples du nord de l’Europe et de l’Amérique du Nord que les lumières étaient le reflet de torches ou de feux de camp.

Aujourd’hui l’aurore est chassée par des amateurs de belles images et de sensations de liberté.

Source photo : Unsplash